© 2016 Valérie Blaecke       -        Tous droits réservés        -        Mentions légales

Téléphone : 06 20 69 38 55

 

October 17, 2018

January 30, 2018

November 14, 2017

Please reload

Posts Récents

De la plasticité cérébrale à la Sophro danse

August 11, 2017

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Accompagnement du couple

Créer son couple

 

Il y a autant de couples qu’il y a de conceptions de la relation de couple. D’autant plus de nos jours, avec l’émergence des nouveaux modèles familiaux. Ces précieux liens, libérés de leur joug des schémas anciens (sociaux, religieux, économiques), sont devenus d’autant plus fragiles et incertains et exigent des réaménagements constants. C’est désormais les sentiments et les émotions qui y sont liées seuls maîtres à bord.

Sartre disait « L’enfer c’est les autres ». Ne serait ce pas une projection de ses propres failles sur autrui et notamment sur la 1e personne sur l’échelle de notre intimité : le partenaire amoureux ?

 

Or, d’après Jacques SALOME (psychosociologue et formateur en relations humaines, fondateur de la méthode ESPERE), la règle la plus stimulante est : « J’apprends à me respecter suffisamment pour ne pas offenser la vie en moi et chez autrui. »

De nos jours, la société impose au couple de répondre à tous les besoins et d’être à la fois le socle de la stabilité de chacun mais aussi le lieu du changement.

Nous accordons désormais une grande place à ce qu’il y a de plus irrationnel et de plus fragile en nous. Mais de plus stimulant aussi.

Néanmoins, cette place aux sentiments libérés de leurs entraves peut peser bien lourd parfois sur la relation conjugale, devenue lieu d’investissement émotionnel si intense que la peur de s’être trompés ou de passer à côté du partenaire de sa vie peut pousser les êtres dans une quête éternellement insatisfaite d’un idéal complémentaire.

 

 

 Ce changement des modèles culturels est devenu énergivore dans ce besoin et cette lutte parfois pour maintenir une vision positive et existentielle du couple.

Quelle que soit la forme de la relation conjugale et/ou de la famille (traditionnelle, monoparentale, recomposée, homosexuelle…) ce qui constituait avant l’image d’un foyer, d’un socle, présente maintenant une face beaucoup plus fragile et instable dont la structure et le contenu sont sans cesse à redéfinir. La liberté individuelle étant devenue tellement acquise ou revendiquée.

Ainsi, ce lieu en perpétuel mouvement et réadaptation, peut non seulement être menacé de l’intérieur par les individualités de chaque protagoniste, mais aussi de l’extérieur de par ces critères de perfection à atteindre exigés par la société.

Le couple tend donc à être de nos jours, le lieu de toutes les attentes, de l’épanouissement personnel et individuel, comme s’il devait être le thérapeute de chacun.

 

Or, je pense qu’il est possible d’évoluer ensemble au sein de la relation sans pour autant faire de la relation conjugale le débarras des failles et blessures appartenant au parcours de chacun des deux partenaires.

Et ainsi faire de nos relations conjugales le réceptacle d’un enrichissement commun, une fois que chacun a défini ses propres attentes, mais aussi ses apports ainsi que ses limites, une fois que chacun s’est positionné au sein du couple en fonction de sa prise de conscience et de sa responsabilité propre vis-à-vis des failles et des ressources qui lui appartiennent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le couple peut être donc un lieu d’évolution, à conditions que chacun prenne donc sa responsabilité sur ce qui lui appartient, et soit ainsi dans une démarche active.

Lever le voile sur qui nous sommes, ce qui nous constitue, de par notre parcours depuis notre enfance. Aller à la rencontre de soi pour aller à la rencontre de l’autre et de celle de la relation.

Nous pouvons mûrir au contact de l’autre, après avoir été au contact de son soi le plus profond.

Savoir se re-connaître pour pouvoir re-connaître l’autre.

Aller à la rencontre de ce « je » qui aime. Etre pleinement soi, reconnaître sa propre complétude et ainsi alléger la relation de couple qui ne fait pas porter à l’autre des attentes et des besoins à remplir.

Afin de rendre possible une évolution, une maturité commune dans une relation qui ne se vit plus dans la demande et le manque.

 

L'accompagnement sophrologique:

 

Que cela soit afin de dépasser une problématique rencontrée au sein du couple ou simplement afin de vivre pleinement son couple, l’accompagnement sophrologique propose une découverte des apports de cette méthode pour chacun des protagonistes venant ainsi nourrir la relation.

 

La présence et le regard du sophrologue se voudront neutres, objectifs et bienveillants, dénués de tout jugement ou de prise de position afin de permettre un accompagnement au plus près des besoins du couple.

 

La confiance en soi, en l'autre et dans la relation est la base nécessaire pour pouvoir s’épanouir dans sa vie de couple.

Être disponible à l’autre passe par la capacité à acquérir la capacité à délimiter son espace intérieur.

De sa capacité à s’écouter soi et à être capable de s’accepter dans ses ressentis, de se reconnaître dans ses ressentis, découle la capacité à entendre l’autre et à entrer en communication.

Savoir s’entendre dans ses sensations corporelles permet de s’entendre aussi dans une intimité avec son partenaire.

L’harmonie en la matière suppose à développer sa capacité à lâcher-prise d’une part ainsi qu’à renforcer sa qualité de présence à l’instant présent d’autre part.

 

Prendre conscience de ses conditionnements afin de ne pas s’enfermer dans une perception dotée de filtres et de distorsions qui peuvent venir altérer la réalité de la relation. S’entrainer à « débanaliser » chaque facteurs et phénomènes propres à la relation et ainsi ne pas enfermer l’autre dans un regard connoté, subjectif afin de développer sa capacité à mettre en lumière ce qui nous a plu, attiré ou fait vibrer chez l’autre et qui a contribué à la volonté de s’accompagner mutuellement au sein de la constitution du couple.

 

Prendre conscience également de l’interactivité des changements de l’un sur l’autre, de la relation qui est nourrie par les apports de chacun des protagonistes, du fait que nous ne maitrisons et ne pouvons agir qu’à notre bout de la relation, afin de (re) définir sa position dans la relation sans empiéter sur l’autre.

 

Apprendre à situer ou à créer ces espaces de liberté et d’intimité, mutuels et communs à la relation, afin d’évoluer en harmonie dans le respect de chacun.

 

L’accompagnement sophrologique que je propose aux couples, vise à:

 

  • Développer sa capacité de détente avec l’autre.

  • Développer sa capacité d’écoute, de soi, de l’autre.

  • Sentir l’intimité avec l’autre au travers de ses 5 sens.

  • Laisser l’énergie circuler entre nous : Donner/recevoir.

  • Stimuler sa capacité à percevoir le positif

  • (Re) définir sa place dans le couple.

 

 

Proposée en couple, l’accompagnement sophrologique est avant tout un outil qui permet de développer l’harmonie au sein du couple par une (re)découverte de soi et de la relation qui unit chacun des partenaires.

 

 

Ainsi,au-delà de toutes difficultés relationnelles, l’accompagnement sophrologique peut être proposé afin de vivre pleinement son couple, par la prise de conscience de son identité, de ses aspirations individuelles et communes, en favorisant la stimulation des ressources propres à chacun et qui viennent nourrir le couple.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Rechercher par Tags